QUITO

La capitale équatorienne et de la province de Pichincha, comptant un peu plus de 2 millions d'habitants (les Quiteños), se situe dans un cadre exceptionnel, encastrée dans une vallée étroite de 4 à 5 km (Vallée Guayllabamba) et étirée sur plus de vingt kilomètres et plus encore en tenant compte de sa périphérie en croissance permanente. La cité culturelle est localisée dans les hautes terres du Nord de l'Equateur au sein du bassin de la rivière Guayllabamba et a été édifiée sur un long plateau étiré sur les flancs orientaux du volcan Pichincha. Quito est aussi la capitale la plus proche de l'équateur, à seulement une quinzaine de kilomètres à vol d'oiseau. La ville de Quito est patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1978.


 

Aéroport de Quito Mariscal Sucre au nord de la capitale (vol d'approche) - Arrivée  par l'est pour atterrissage sur l'aéroport de Quito; à l'arrière-plan, le massif du Pichincha.

 

Survol de la vallée de Tumbaco et de la colline percée d'un long tunnel (Cumbayá) avant de survoler la vallée de Guayllabamba.

Survol du quartier "Bellavista" sur les hauteurs orientales de Quito (à proximité du parc Metropolitano) -- Phase finale d'atterrissage au nord de Quito.

Quito vue des pentes du Rucu Pichincha (à proximité de la station terminale du téléphérique); à droite, la colline à la vierge en aluminium du Panecillo.

Le páramo du Pichincha exhibe des arbustes à belles fleurs bleues (genre lupin d'Alaska) en cette saison estivale.

La Plaza de la Independencia se trouve au cœur du centre historique de la capitale équatorienne qui est capitale culturelle 2011 du continent américain. Le palais national (palais du Carondelet) se trouve à l'arrière-plan.

 

 

La Plaza de la Independencia et la Palais du Gouvernement (Carondelet) et le cloché blanc de la cathédrale métropolitaine de Quito.

Défilés folkloriques (Bolivie) à l'occasion de "Quito, cité culturelle américaine en 2011".

La plupart des rues de Quito sont fermées à la circulation automobile tous les dimanche et sont uniquement réservées au cyclistes ("cuidado", il y a foule) et aux piétons. A droite, l'avenue Rio Amazonas libre de tout véhicule motorisé, attention aux très nombreux cyclistes (surtout en VTT) qui semblent avoir priorité sur les piétons !

La Basilique néo-gothique du "Vœux National", inspirée de la cathédrale française de Bourges, construite entre 1892 et 1909.

 

La plupart des églises équatoriennes, comme la Cathédrale Primada, ont été construites sur d'anciens sites religieux incas dont on retrouve des blocs de lave dans les fondations ou à la base des édifices.

Un endroit sympathique sur la place de l'Indépendance pour y déjeuner ou simplement y prendre un verre.

Une des nombreuses églises, sa vierge en roche volcanique et ses marchands d'objets pieux - La Plaza Santo Domingo

Le beau quartier de "La Ronda" où je suis tombé amoureux d'une militaire !

Les échoppes en tous genres sont nombreuses dans le "Vieux Quito"

La colline du Panecillo avec sa vierge, haute de 54 m., en aluminium - Vue du sommet de la colline vers le "Vieux Quito" et le "Quito Moderne".

 

Panoramas réalisés du sud de Quito

L'église de San Francisco s'ouvre sur la place du même nom où les festivité de "Quito, capital cultural 2011 de las Americas", battent leur plein en cette période estivale.

La "Casa de la Cultura" contient un musée permanent contenant de nombreuses pièces archéologiques de grand intérêt -- Le Palacio de Cristal trône sur une colline au sud-ouest de la ville - Après des périodes de pluie, le sommet du massif du Pichincha, culminant à plus de 4500 m., se couvre régulièrement de neige. Vue du volcan Corazón situé à un trentaine de kilomètres au sud de Quito.

Le smog enveloppe régulièrement la ville. Un système d'alternance de circulation pour les véhicules motorisés a été mis en place sur base du numéro de plaque (à l'exemple de Mexico Cd). La Place Mariscal Foch, au cœur du quartier moderne de la Mariscal, est l'un des endroits les plus fréquentés par les touristes étrangers pour y manger et prendre un verre.

L'Observatoire astronomique date de 1863 et se situe dans le "Parc Alameda" au sud de la ville - Les parcs Alameda & Ejido sont des lieux de détente pour les Quiteños.

Statues, dont celle de l'explorateur Alexandre de Humboldt, et sculptures variées dans le Parc "El Ejido" au milieu d'arbres de nature variée, quelques fois tropicaux parmi les pins et araucarias d'origine australienne.

En bordure du "Parc El Ejido", on trouve le dimanche de nombreux tableaux peints par des artisans (dont plusieurs résident dans la petite ville pittoresque de Cumbaya) qui sont mis en vente.

L'Antisana (alt.: 5753 m.) vu de l'aéroport de Mariscal Sucre - Le Nevado Illiniza avec ses deux pics (vol Guayaquil-Quito) - Le Chimborazo, le plus haut sommet et volcan d'Equateur (vol Guayaquil-Quito).


 Retour page d'accueil